John DEDMORE, la « Resolution » et le « Mahomet »

Encore une petite histoire de corsaires,

Le 17 juillet 1798, à Gustavia, devant le notaire public Andrew BERGSTEDT, comparaît John DEDMORE, capitaine du sloop Suédois « Resolution » appartenant à Messieurs ROHL and HANSEN de cette île, marchands.

Il indique avoir quitté le port de Gustavia le 12 mai 1798 dans un convois sous la protection du navire de guerre Anglais HMS « Lapwing » commandé par le Capitaine HARVEY. La « Resolution » est chargée de 28 mules, 10 caisses de vin, du bois et des poteaux pour la Martinique.

On peut noter que le HMS « Lapwing » est un navire de guerre Anglais qui participe à la défense d’Anguilla lors de la tentative d’invasion des troupes Françaises de Victor HUGUES en novembre 1796. C’est lui qui met la flotte Française en déroute en coulant plusieurs navires. C’est une frégate, ayant à son bord deux-cent hommes et un assortiment d’une cinquantaine de canons. Il arrêtera de nombreux navires corsaires Français par la suite, dont au moins deux au large de Saint-Barthélemy. On peut le voire sur plusieurs timbres émis par l’île d’Anguilla en hommage à son action de 1796.

Le HMS LAPWING au combat devant Anguilla, 1796 – Aquarelle Antoine Roux

Pour cause de vents contraires et de mauvais temps, il est contraint de s’arrêter le 13 mai à Saint-Christophe. Il en repart, seul, le 24 avec des vents d’Est-Nord-Est jusqu’au lendemain, puis, les vents tournent au Sud-Est avec de la grosse pluie et des vents très forts. La voile principale est déchirée. Il fait alors demi-tour, et arrive à Saint-Christophe le 27 mai. Il y débarque les mulets pour qu’ils se remettent, et pour remettre le sloop et les voiles en état.

La « Resolution » quitte Saint-Christophe le 23 juin dans l’après-midi avec son cargo (vin, mulets, bois).

Le 26 juin vers 07 :00, il est pris par le corsaire Français « Mahomet » commandé par le Capitaine Laurent TURC (cela ne s’invente pas !) de Guadeloupe, à près de quatre ligues de la côte Ouest de la Martinique. Le Capitaine DEDMORE est transféré à bord du « Mahomet » avec cinq membres de son équipage, et déposé à la Guadeloupe, où il arrive le 27 juin, et où il est entendu par les officiels.

Le 2 juillet, le capitaine et le sloop sont condamnés. Le capitaine reste en Guadeloupe pour obtenir la copie de la condamnation de la « Resolution » et de son cargo, mais, ne connaissant personne sur place, et à cour d’argent, il a dû se résoudre à rentrer à Saint-Barthélemy.

Le fait de ne pas obtenir les documents des autorités Française pose un problème pour ce Capitaine. C’est la seule preuve qu’il a été pris par un corsaire, sa seule justification pour la perte du navire et du cargo.

Le notaire continue ainsi « Après quoi, moi, le dit Andrew BERGSTEDT, notaire public, ici proteste solennellement, au nom et pour le compte du Capitaine John DEDMORE, et, à sa demande, et au nom de toutes les personnes concernées, contre la capture et la condamnation du dit sloop, et contre tout et tous concernés, pour toutes les pertes, les coûts, dommages, soufferts ou à souffrir ».

On peut noter que dans la marge du document, BERGSTEDT rajoute que la protestation inclue aussi « le vent et le mauvais temps, contre toutes les conséquences qui en découlent, également ».

Cela peut paraître étonnant, mais de nombreuses « lettre of protest » (pour cause de retards ou de marchandises abimées, se font contre le vent, le mauvais temps, la mauvaise mer. Aujourd’hui toujours, le capitaine d’un navire peut rédiger une « letter of protest » mettant en cause le mauvais temps.

Le capitaine signe, ainsi que son second, Jacob ZAGERS.

Nous n’avons pas de suite concernant cette affaire, et l’on trouve d’autres navires portant le nom de « Resolution » et sous les couleurs Suédoises les années suivantes, sans que l’on puisse avoir la certitude que sont d’autres navires ou le même.

Ce qui est intéressant, ici, pour conclure, c’est que l’adage « La vengeance est un plat qui se mange froid » n’est peut-être pas totalement faux. La roue tourne, et pour tout le monde !

En effet, dans un acte notarié rédigé à Montserrat le 27 novembre 1800, et retranscrit dans les registres notariaux à Gustavia un peu après, on peut lire :

« Montserrat,

Que tout le monde sache, que par la présente, moi, William BAXTER, agent du sloop de guerre de sa Majesté (Britannique), J. NASH commandant, ai vendu  à Monsieur John PORTELLY de l’île de Saint-Barthélemy, le schooner « Mahomet », pris à la République de France, et condamné comme prise, pour la somme de sept-cent-quarante-deux Livres et dix Shillings payés à moi en espèces ».

On trouve, aux ANOM, la mention de la perte du corsaire « Mahomet » dans un courrier adressé par les agents des Consuls de la République (dont BRESSEAU qu’on avait vu avec Jean VANTRE Histoires de corsaires, l’incroyable « coup de trois » du Capitaine Jean VANTRE de 1796)) le 31 octobre 1800.

C’est le sloop HMS « Hornet » commandé par le Capitaine John NASH qui capture le corsaire Français « Mahomet » aux Antilles le 16 octobre 1800. L’information est donnée dans la London Gazette du 4 juillet 1807. S’agit-il du même bateau ? A vrai dire, je n’en suis pas totalement sûr. En effet, un schooner, et corsaire Français « Mahomet », est pris par le HMS « Hawke» le 8 juillet 1798 devant Sainte-Lucie, soit quelques jours après l’attaque du « Resolution ».

extrait de la London Gazette de juillet 1807

Pris en 1798 ? En 1800 ? Peu importe !

Puisque le corsaire « Mahomet » n’est plus, voilà la « Resolution » vengée !

Notes généalogiques :

Capitaine John DEDMORE : Il était propriétaire à Gustavia et marié à une Anne CARREAU. Il eut au moins un enfant né le 24 août 1795 et prénommé John comme son père et qui sera capitaine puis contrôleur des douanes, et épousera Charlotte Waters CRAWFORD le 16 février 1820. Je ne sais pas s’il existe un lien entre eux et Ann Nancy DEDMORE qu’on retrouve dans la généalogie, entre autres, des CHOISY.

Jacob ZAGERS : Marin, né vers 1766 à Saint-Martin, il décède le 26 juillet 1818 à Gustavia.

John PORTELLY voir l’article John PORTELLY, Dieu, et Saint-Barthelemy



Catégories :anguilla, CORSAIRES, DEDMORE, PORTELLY, Uncategorized

2 réponses

  1. 742.10.0 is a large amount of cash Portelly was carrying.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :