Histoire de la famille LÉDÉE, une nouvelle pièce dans le puzzle

Dans « le peuplement de Saint-Barthélemy » de Jean DEVEAU, 1972 et 1976, il est expliqué que tous les LÉDÉE de notre île descendent d’un Jean René LÉDÉE, né le 08 avril 1685 à Sansais dans les Deux-Sèvres. Il se serait engagé à La Rochelle le 15 février 1704 « pour servir aux Iles de l’Amérique ».

D’après Mr DEVEAU toujours, on ne trouve aucune trace des LEDÉE dans les différents registres et recensement des iles Françaises jusqu’à l’apparition de ce nom dans le 1er registre paroissial de Saint-Barthélemy le 13 février 1724. Ce jour-là on baptise un Jean René LÉDÉE, fils en légitime mariage d’un Jean René LÉDÉE et d’une Catherine GRÉAUX.

Notre Jean René LEDÉE, parti de La Rochelle en 1704, serait le grand-père de ce petit garçon. En effet, Il aurait épousé entre temps une certaine Elisabeth BRIN, créole de la Martinique, avec qui il aurait eu des enfants dans cette ile, avant de venir s’installer à Saint-Barthélemy avec ceux-ci entre 1710 et 1715.

Malheureusement, l’histoire n’est pas si simple !

Le 06 janvier 1699, dans la paroisse de Grande-Anse en Martinique, on marie Martin THEVENON, fils de feu sieur Martin THEVENON huissier royal au présidial de Bourges en Berry, natif de la paroisse St-Symphorien et de feue Philippi LEROUX avec Catherine LÉDÉE, fille de Jean LÉDÉE et de défunte Marguerite HOUBLAR, veuve en 1ere noce de feu Jean DAUPHIN, enterré dans cette paroisse de la Grande-Anse et … native de l’Isle de Saint-Barthélemy !

Selon cet acte, les LÉDÉE sont donc arrivés bien avant la période 1710-1715. Si Catherine est déjà veuve en 1699, on peut penser qu’elle a au moins 20 ans lorsqu’elle se remarie. Elle serait donc née à Saint-Barthélemy entre 1679 et 1682 au moins, et donc son père, Jean LÉDÉE, est déjà présent à Saint-Barthélemy bien avant le départ de La Rochelle en 1704 de l’autre Jean René LÉDÉE. En tous cas il est sûr qu’elle ne peut pas être la fille du Jean René de Sansais.

On peut faire aussi un rapprochement entre Catherine et Jean René (frère et sœur ? cousins ?) avec leur mariage avec quelqu’un originaire de la Martinique.

Un recensement de Saint-Barthélemy possiblement daté de 1689 ou 1690 donne un Jean LÉDÉE / LAIDÉ et deux René LÉDÉE / LAIDÉ parmi les habitants.

Même si les LÉDÉE descendent bien tous d’un Jean René LÉDÉE, on peut confirmer que ce n’est pas celui originaire de Sansais dont DEVEAU avait retrouvé la trace en France, et l’origine du 1er LÉDÉE sur notre ile redevient une énigme pour l’instant.



Catégories :LÉDÉE, Uncategorized

3 réponses

  1. Bonjour
    Merci pour toutes ces informations
    Venant de cetre famille
    Je suis l’epouse de Pascal Ledee petit fils d’hypolite Ledee
    Merci

    J’aime

Rétroliens

  1. Discussion sur les possibles origines des BRIN de Saint-Barthelemy – The Saint-Barth Islander
  2. Histoire de la famille LÉDÉE, saison 3 – The Saint-Barth Islander

Répondre à Sassi ledee Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :