Clan McGRATH

Dans un article récent qui récapitulait les informations connues pour la famille MAGRAS Mise à jour sur la généalogie des premiers MAGRAS de Saint-Barthelemy il semblait que nous arrivions à une voie sans issue. Comme nous l’avons déjà dit, cette famille ne figure dans aucun recensement connu des îles Françaises, et n’apparaît qu’avec les premiers registres paroissiaux disponibles de Saint-Barthélemy après 1724.

On se rappelle que pendant la guerre de neuf ans, entre 1688 et 1697, Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont évacuées, et les habitants envoyés sur d’autres îles. Le gros des populations est sans doute évacué fin 1691 et début 1692. On le sait, car on retrouve les habitants dans les registres paroissiaux de Guadeloupe ou de Martinique à cette époque justement. Dans leur exil forcé, ils sont éparpillés un peu partout, mais semblent préférer rester groupés, qu’ils soient de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy ou de Saint-Christophe. Grands absents des registres, notre famille MAGRAS. Pas un nulle part, de la Guadeloupe à Sainte-Lucie en passant par la Martinique en dehors de Marguerite MAGRAS qui épouse François LEMASSON à Basse-Terre en 1687.

Mais les recherches avancent encore, car des documents jusque là inaccessibles sont finalement mis en ligne. C’est le cas des registres de Port Royal et du Marin en Martinique récemment.

Ces registres ont une particularité. Ce ne sont pas des registres originaux, mais des registres recopiés après 1872 comme il est indiqué en préambule : « Actes de l’état civil reconstitués en vertu d’un arrêté de Mr le Gouverneur du 16 février 1872 ». Cela signifie que celui qui les a recopiés, l’a fait sans connaître les noms qu’il lisait. Sans doute, les documents originaux étaient particulièrement endommagés et les actes peu ou difficilement lisibles. Toujours est-il qu’il faut souvent s’accrocher pour s’y retrouver, tant les mêmes personnes se retrouvent désignées par d’autres patronymes ou prénoms au fil des actes qui les concernent.

J’ai recopié ci-dessous les actes à l’identique :

Dans le registre de la paroisse Saint-Louis du Port Royal :

« Magdelaine MAGRAS                      Ce Vingt-septième avril 1692, j’ai baptisé un enfant qui a été nommé Magdelaine fille de Rogé MAGRAS et de Catherine HUIE, habitants de Saint-Martin, par Magdelaine PAPIN et Mr BAUBIGNAN, ses parrain et marraine, fait comme dessus, signé DAUBIGNAN et Magdelaine PAPIN ».

Ce baptême est très important pour nos recherches. Il place la famille MAGRAS à Saint-Martin dès avant le mois d’avril 1692. C’est le seul document que j’ai pu trouver pour l’instant qui nous indique leur présence sur les îles du nord dès cette époque, en dehors de la mention donnée pour Catherine MAGRAS épouse de Gilles GRÉAUX. Notez bien qu’on n’a ni la date de naissance, ni l’âge de Magdelaine MAGRAS, et le document qui suit complique son estimation. Notez le nom du témoin qui change sur le même acte.

Toujours au Port Royal, on trouve ce document :

Mariage de Jean GUERY et Anne MAGRAS

            « Ce troisième mai mille six cent quatre-vingt-douze, j’ai donné la bénédiction nuptiale à Jean GUERY, fils de Guillaume GUERY et de Catherine CANOT, natif de Saint-Barthélemy, et à Anne MAGRAS, fille de Gid ? Gil ? Augé MAUGRAS et de Catherine HIX, ses père et mère, Hiroise de nation, fait comme dessus, signé BAIGNOUL, de la MARRE, G.GABRIEL, Cap. Mis : app : »

            Ce document est très important même s’il ajoute des questions aux réponses qu’il nous donne :

            On peut supposer que les parents de la mariée sont les mêmes que ceux de Magdelaine MAGRAS. Le prénom du père n’est pas exactement le même mais on peut penser que cela provient d’une mauvaise transcription sur les actes originaux, ou d’une mauvaise lecture du copiste. Le nom de la mère, qui porte le même prénom sur les deux actes n’est pas si différent non plus. HIX ou HUIE.

            Pourquoi Anne se marie en 1692 alors que sa sœur Magdelaine reçoit son baptême la même année ? On peut tout imaginer, mais il me paraît clair que les deux femmes sont sœurs.

            On identifie assez facilement les patronymes des parents de Jean GUERY sur les deux recensements de Saint-Martin :

1682                                        vers 1690

Guillaume QUENY                  Guillaume KERY

2x CANNOT                             Thomas CANOT

            Est-ce que le nom de la mère de Anne MAGRAS ne pourrait pas être une version de OUËT qu’on trouve aussi sur ces deux recensements ?

Mais, bien évidement, l’information primordiale donnée par ce mariage, celle qui fait le buzz, c’est le fait qu’Anne MAGRAS soit dite « Hiroise de nation ». C’est la preuve que la famille MAGRAS est bien d’origine Irlandaise !

Mais comment raccrocher ces MAGRAS avec notre généalogie ? En l’absence d’autres documents, c’est pour l’instant impossible, mais il doit y avoir un lien.

Anne MAGRAS pourrait être celle qui épouse Jacques QUESTEL entre 1700 et 1705 ? Ce serait alors en deuxièmes noces,

Catherine MAGRAS qui épouse Gilles GRÉAUX entre 1700 et 1710 pourrait tout aussi bien être une sœur d’Anne MAGRAS. La période estimée de la naissance colle, et son prénom aussi puisque la mère s’appelle Catherine. On sait aussi que Catherine est native de Saint-Martin.

Augé ou Rogé MAGRAS et Catherine HIX ou HUIE seraient alors aussi les parents de Jacques MAGRAS

Pour l’instant, difficile d’aller plus loin, mais, quoi qu’il en soit, nos MAGRAS sont bien Irlandais !

PS : on notera aussi la présence d’une famille peut-être aussi MAGRAS au Marin, en Martinique toujours, mais les évolutions du nom et du prénom rendent difficile l’interprétation. Ce sont deux mariages en 1677 et 1696, le père s’appelle tour à tour Huron MAGRAS, puis Huronne MEGRAS, puis Hierome MURAY et MERAY



Catégories :MAGRAS, Uncategorized

1 réponse

  1. Bonsoir J,

    Ce serait peut-être faire un grand écart, mais il existe…en Grèce…. une lignée Magras.
    Peut-être une nouvelle fenêtre pour progresser 🤔!?

    Je n’ai pas sous la main le contact… mais te le ferai parvenir prochainement.

    Bravo, pour ce travail assidu, riche et très consciencieusement mené.

    Bien cordialement,

    E

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :