Auguste Casimir CHOISY

Le 12 Mai 1829, dans l’église de Gustavia, le sieur Auguste Casimir CHOISY épouse la demoiselle Anne Elize MATHEWS.

Il est marin, originaire du Havre de Grâce, alors département de la Seine Inferieure, fils de feu Jean Baptiste CHOISYet de Marie Magdeleine LEBLOND.

Elle est mineure, née à Saint-Barthélemy, fille de feu Samuel MATHEWS et de Ann DIDMORE.

Anne Elize est née vers 1811 et elle accepte le baptême Catholique le 16 janvier 1827 âgée de 16 ans. Il semble que ses parents étaient Luthériens ou Protestants. On ne trouve pas grand chose d’autre sur elle et sa famille, mais elle a un frère, Samuel Augustus, né le 11 juin 1802, et qui deviendra plus tard fiscal du gouvernement Suédois et Commissaire de Police.  Les deux époux ne savent pas signer.

Auguste Casimir CHOISY né le 10 Ventôse de l’An XI, soit le 1erMars 1803, dans l’ancienne commune de Sanvic, maintenant partie intégrante de la ville du Havre.

Son père Jean Baptiste Casimir CHOISY a été marié deux fois. 

Une première fois, le 22 juin 1790, à la paroisse Notre Dame du Havre de Grâce, avec Geneviève Julie LECONTE (native du Havre, fille de Guillaume LECONTE, marinier, et de Renée MARIE) , avec qui il a eu deux enfants : Jean André Casimir, qui nait et meurt la même année (1792), et Adelaïde Julie Victoire en 1793.

Au moment du mariage, on apprend qu’il est marinier et qu’il réside au Havre depuis 15 ans. Son père, Simon CHOISY, est décédé, et il procède par l’autorisation notariée à Versailles que sa mère (Jeanne Agnès COLLOT) lui a donné en 1787 déjà. Geneviève Julie décède le 15 juin 1794 à Sanvic.

Il se remarie le 1ermars 1798, dans le 3eme arrondissement du Havre, avec Marie Magdeleine LEBLOND originaire d’Engranville dans le Calvados où elle est née vers 1774. Elle réside au Havre depuis environ 16 mois et vit rue des remparts. Elle est la fille de François LEBLOND, jardinier à Bayeux, et de Françoise DUCHEMIN, décédée. CHOISY LEBLOND mariage 1798 Le Havre – Archives Départementales de Seine Maritime (cliquez sur le lien ci dessous)

CHOISY LEBLOND mariage 1798 Archives départementales de Seine Maritime

A moment du mariage, il réside Rue Saint-Jullien et il est dit cabaretier.

De ce couple naissent à Sanvic :

Marie Rosalie, le 18 mai 1799 mais qui décède le 16 aout de la même année,

René Adolphe, le 26 septembre 1800, et sa jumelle qui décède 28 jours plus tard,

Casimir Auguste (le notre !) le 1ermars 1803

Capture d’écran 2019-04-05 à 18.18.21

Archives Départementales de Seine Maritime

Juliette Caroline, le 15 avril 1805

Jean François, le 10 avril 1807

Louis Aimable, le 13 janvier 1811

En 1799 Jean Baptiste Casimir est dit Aubergiste et en 1803, il est dit « marchand cabaretier ». Avant, on l’a vu, il était « Marinier ». Je le retrouve sous l’appellation « Quartier Maître » et aussi « Gens de mer de service » au port du Havre, matricule 1265, mais sans plus de précision. Devenu veuf et avec un enfant en bas-âge, il a sans doute été obligé de changer de métier.

Jean Baptiste Casimir CHOISY est né le 03 novembre 1763 à Versailles et baptisé le lendemain. Son père est dit « bourgeois ». Son parrain est un Jean Baptiste Casimir, « garçon des pages de la petite écurie du Roy ». On peut penser que Simon CHOISY a un certain « rang ».

B CHOISY Jean Baptiste Casimir 1760 Versailles

Archives Départementales des Yvelines

 

Le couple Simon CHOISY et Jeanne Agnès COLLOT a un deuxième fils, Jean François CHOISY qui nait en 1756 à Paris, paroisse Saint-Jacques de la Boucherie. En 1778, Il épouse à Versailles Marie Magdeleine MÉNANS, cuisinière, originaire d’Evreux. Ils ont un fils, Simon François qui meurt à Evreux le 09 janvier 1783 âgé de 6 ans. Jean François meurt à Versailles le 19 février 1785 âgé de 29 ans. J’ai pu me procurer les documents notariés de son héritage avec les copies certifiées conformes des certificats d’inhumation. On y apprend que Jean François était garçon au bureau du secrétariat de la marine à Versailles et qu’il ne lègue que des biens meubles et une somme d’argent.

4421 - Archives Nationales PARIS

Archives Nationales – page 3 sur 5

Revenons à Simon CHOISY, le grand-père donc, de notre Auguste Casimir et essayons de trouver l’origine de la famille.

On sait par son décès à Versailles le 19 décembre 1786 à l’âge de 64 ans environ, que comme son fils Jean François, il était garçon de bureau au secrétariat de la marine à Versailles. Mais on ne sait pas d’où il vient.

En cherchant bien, j’ai pu trouver l’acte notarié du contrat de mariage, rédigé à Paris le 30 juillet 1750 par le notaire Nicolas LAISNÉ. Impossible de trouver l’acte de mariage proprement dit, car, la quasi totalité des registres Parisiens ont brulé en Mai 1871 pendant la Commune de Paris. Bref pas facile d’avancer beaucoup plus. J’ai finalement réussi à acheter une copie du contrat de mariage proprement dit aux Archives Nationales. Et on avance un peu :

On y apprend qu’au moment du mariage,  Simon CHOISY est majeur et domestique, qu’il réside rue du chaume, paroisse Saint-Jean en Grève (une église détruite entre 1797 et 1800 et qui se trouvait juste derrière l’actuel hôtel de ville de Paris), dans le 4eme arrondissement. Il est fils du défunt Jean CHOISY, auparavant, huissier Royal à Novion-Porcien, diocèse de Reims, et de Marie CONSTANT.

Jeanne Agnès COLLOT est mineure, fille de Nicolas COLLOT, bourgeois de Paris, et de Jeanne TAVEAU. Ils demeurent rue Sainte-Croix de la bretonnerie, paroisse Saint-Jean en Grève (dans le quartier du Marais actuel).

4689 - Archives Nationales PARIS

Archives Nationales – page 1 sur 3

Mais où est né Simon ? Pas simple, et pour l’instant c’est une voie sans issue…

Ses parents se marient le 14 juin 1718 à Mesmont dans les Ardennes. C’est un village juste à côté de Novion-Porcien, entre Reims et Charleville-Mézières. Marie CONSTANT est la fille de défunt Pierre CONSTANT, cordonnier de son vivant, et de Marie FAY. Elle est née à Mesmont. Pour Jean, on sait juste qu’il est veuf en 2eme noces d’une Elizabeth LALLEMENT, morte à Novion-Porcien en 1716, et, en l’état, impossible de remonter plus haut : pendant les combats de la 1ere guerre mondiale dans l’Aisne, les archives de cette ville ont brulé. Les tables décennales qui existent encore ne sont pas suffisantes. On ne peut pas retrouver le mariage entre Jean CHOISY et Elisabeth LALLEMENT, ni donc savoir de qui il était veuf en 1ere noce et éventuellement, où il était né – les 2emes ou 3emes mariages reprennent rarement les information d’origine. Certaines généalogies en ligne le font naitre à Bulson en 1698, mais cela me parait un peu difficile de penser que Jean en aurait été à son 3eme mariage alors qu’il n’avait que 20 ans. On peut penser que Simon est né à Novion-Porcien. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a pas mal de CHOISY dans les Ardennes, et c’est dans cette région que se trouvent sans doute la racine patronymique de nos CHOISY d’ici. 

M CHOISY Jean CONSTANT Marie 1718 MESMONT

Mariage Jean CHOISY et Marie CONSTANT – 1718 MESMONT – Archives départementales de l’Aisne

Sur les traces de Casimir Auguste CHOISY

 

CHOISY Auguste Casimir 1833-1834 commerce page 2

Partie du rôle d’équipage du 3 mâts « Le Commerce » 1833  – Archives Départementales de Seine Maritime

Il est mousse en 1816, alors qu’il n’est âgé que de 13 ans. (Tous ses frères sont aussi marins au Havre et on les retrouve sur différents rôles).

En 1822 il est sur la goélette L’Ursule à destination de la Martinique.

Il passe matelot en 1824, âgé de 21 ans. Il réside officiellement chez sa mère rue de l’Eu, aux « quatre-chemins », ancien quartier de Sanvic.

En 1829, comme on l’a vu plus haut, il épouse à Saint-Barthélemy, la demoiselle Anne Elize MATHEWS. Que fait-il à Saint-Barth ? 

Le 25 février 1830, Anne Elize donne naissance à un garçon qu’on baptise Samuel le 11 octobre de la même année. On ne sait pas si Casimir Auguste est présent.

Le  28 septembre 1833, on le retrouve embarqué comme matelot sur le 3 mats de 308 tonneaux « Le Commerce » qui part pour Saint-Thomas avec 16 hommes d’équipage. Il touche Santiago de Cuba le 07 décembre 1833 après une escale à Saint-Thomas, puis en repart chargé de bois, sucre et café le 11 Janvier 1834.Il est de retour au Havre le 30 Mars.

CHOISY Auguste Casimir 1833-1834 Commerce page 1

Archives Départementales de Seine Maritime

Sur le même navire, il quitte le Havre le 16 Avril 1834 chargé de marchandises diverses à destination de la Martinique où ils arrivent le 23 Mai. Ils en repartent le 24 juin chargés de denrées coloniales. Désarmé au Havre le 25 aout.

CHOISY Auguste Casimir 1834 commerce page 2

Partie du rôle d’équipage du 3 mâts « Le Commerce » 1834  – Archives Départementales de Seine Maritime

Sur le même navire, il quitte le Havre le 1eroctobre 1834 à destination de Haïti,

Le 23 Avril 1835, il est à bord du Caroline, un brick de 189 tonneaux à destination de Saint-Thomas. Le 24 Aout, le navire est de retour au Havre … mais pas notre Casimir Auguste, qui, c’est indiqué sur le rôle d’équipages, a déserté à Saint-Thomas le 02 juin ! Et puis plus rien.

CHOISY Auguste Casimir 1835 la Caroline page 2 - copie

Sur le Caroline lorsqu’il déserte à Saint-Thomas – Archives Départementales de Seine Maritime

Est-il revenu à Saint-Barth ?Peut-être faut-il le chercher ailleurs ? En tous cas il n’y a pas de décès à son nom à Saint-Barthélemy dans les archives disponibles.

Attention : la partie ci-dessous s’avère fausse ! C’était mon explication originelle mais elle est corrigée dans cet article : Louis CHOISY, ses parents, de nouvelles origines . Comme vous pourrez le voir, l’affaire n’est pas simple et retrouver le bon fil m’a pris pas mal de temps.

Le couple a entre temps eu un autre enfant, Anne Eliza CHOISY, mais on ne connait pas sa date de naissance. C’est elle qui donne naissance, le 18 janvier 1852, à Louis CHOISY, cordonnier (comme son lointain ancêtre Pierre CONSTANT) à Gustavia . Il épousera Emelie Octavie FALSON (Boulangère à Gustavia) le 20 Juillet 1880 à Gustavia et auront de nombreux enfants. 

Anne Eliza a deux autres enfants, à priori, avec Abraham ALMEIDA (fils du terrible et richissime pirate Portugais José Joaquim ALMEIDA) : Anne Marie qui nait en 1847 et épousera à Gustavia un certain Richard SMITH, et Henri ALMEIDA qui nait vers 1853.Reste une énigme sur une Adélaïde CHOISY, couturière à Gustavia, épouse d’un Rodney CRAWFORD. Le couple a une fille, Anna Celestina CRAWFORD censément née vers 1840. Elle n’est pas née beaucoup plus tard puisqu’elle a un premier enfant en 1856 avec un Louis Victorin BIGARD, avant d’en avoir plusieurs avec John William HUGHES. Qui est cette Adélaïde CHOISY ? Si elle est bien la fille de Casimir Auguste CHOISY, elle ne peut qu’être née avant le mariage en 1829.Arbre de CHOISY Jean Baptiste Casimir parents et enfantsarbre descendance Casimir Auguste CHOISY

Pour cette recherche, j’estime avoir » lu en rafale » près de 45 000 pages dans les archives en ligne de Seine Maritime, des Yvelines et de l’Aisne. Pour ceux que cela intéresse, on trouve pas mal de choses sur les frères de Auguste Casimir CHOISY (j’en ai gardé de côté).



Catégories :CHOISY, MATHEWS, Uncategorized

2 réponses

  1. Je suis fasciné, moi je me suis mis à rechercher mon arbre généalogique et je trouve sur internet. Après je fait des recherches sur ce fameux auguste Casimir Choisy et puis je vois tout ça. C’est incroyable. Moi j’habite à Saint Martin, mon arrière grand père Felix Choisy( petit fils de Louis Choisy ) a été maire ici.

    J'aime

Rétroliens

  1. Louis CHOISY, ses parents, de nouvelles origines – The Saint-Barth Islander

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :