Missillac,

A quelques encablures du bourg de Redon, celui dans lequel on tape du pied et saute en rond, se trouve le bourg de Bains-sur-Oust. Le village, étalé en de nombreux hameaux qui débordent dans une campagne de bocage, semble s’être enroulé autour d’une très large place centrale où se côtoient les deux célébrités du lieu.

Casqué et en armes, Nominoë, vainqueur des Francs de Charles le chauve en 845, et père d’une Bretagne indépendante, se tient en gardien de la place, sur le devant du parvis de l’église. Je n’étais pas venu pour lui.

Presque au centre de cette place, se trouve une plaque commémorative, placée là par l’Association des SAINDON de l’Amérique du Nord, et ça, voyez-vous, ça me cause. Notez bien que je n’avais jamais entendu parler de ce Michel SAINDON, natif de Bains-sur-Oust et ancêtre des SAINDON d’Acadie puis, du Canada, colon portant les couleurs de la France de l’autre côte de l’océan Atlantique, laissant après lui une descendance aujourd’hui fière de ses origines. Michel SAINDON est la deuxième personnalité du lieu.

L’association estime qu’il y a un peu plus de dix mille descendants vivant de nos jours au Canada et aux Etats-Unis. Ils ont réussi à conserver le lien avec la terre de leur ancêtre commun, plus, à l’affirmer, à le revendiquer, en installant cette plaque sur la place du petit bourg de Bains-sur-Oust en Bretagne.

Quel rapport avec notre île alors?

Quittons Bains-sur-Oust, traversons Redon, et descendons à peine vers le sud, une trentaine de kilomètres. D’un coup on quitte l’Ille-et-Vilaine, et on se retrouve en Loire-Atlantique. Les chênes sont tout aussi nombreux, les prairies et les champs alternant tout autant. Le décor est le même.

Certains prétexteront une partie de golf ou un repas gastronomique au Domaine de la Bretesche. J’y vois la possibilité d’un retour vers le passé, l’occasion de chercher des fantômes, une ombre au détour d’un carrefour, d’une masure ou d’une ruelle sans soleil.

Missillac est là, devant nous. Il a plu dans la nuit, et les rues vides du village sont encore mouillées. Un petit enterrement se presse devant les portes de l’église. Il pleuviote. Pas grand monde par ailleurs. Sans vitesse, le regard affûté, les sens en éveil, on traverse le village. Pas le temps de dire ouf, et on se retrouve comme mis dehors, sans avoir rien vu. A peine entrés dans le village, nous en sommes sortis.

Pas le moindre fantôme à l’horizon.

Mais où sont donc passés les ancêtres de Pierre DANET ?

Aucun signe, aucune réponse. L’espace-temps ne s’est pas ouvert.

Missillac, c’est le point zéro, l’équivalent du Bains-sur-Oust des SAINDON pour les DANET de Saint-Barthélemy. C’est là que se trouve l’origine, c’est là que mène le fil qui traverse la mer et le temps, ce lien entre la vielle France et les îles de l’Amérique.

Pierre DANET est né à Missillac en 1723, et il arrive chez nous vers 1749. Il épouse Marguerite GRÉAUX en 1752 avec qui il aura six enfants. Le couple vit au Corossol, quartier des parents de Marguerite, et c’est sans doute là que nait leur premier enfant, Pierre, en 1751.

Les enfants qui suivent ne naissent pas sur notre île, mais pendant l’exil de la Guerre de Sept ans, dont ils sont des victimes collatérales, à Barouallie sur l’île de Saint-Vincent et à Cariacou, dans les Grenadines. Il semble que la petite dernière, Marguerite, soit cependant née sur notre île, à leur retour, quelque temps après 1763.

Par ses six enfants, Pierre DANET aura trente-six petits-enfants, et sa descendance, sous son patronyme, ou sous une myriade d’autres (MAGRAS, GRÉAUX, TURBÉ, BRIN, MAYER, DÉRAVIN, LÉDÉE, ROSEY, BERRY, BERNIER, AUBIN, OLIVE, BLANCHARD, LAPLACE, GUMBS, QUERRARD, etc.) continue de vivre sur les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Thomas et ailleurs dans le monde. On peut noter que le nom DANET, est un des rares patronymes de l’époque pré-Suédoise pour lesquels on peut remonter jusqu’à l’origine exacte en France.

L’année prochaine, 2023, marquera le trois-centième anniversaire de sa naissance à Missillac.

Il n’y a pas d’« Association des Danet des îles de l’Amérique », mais nous n’en avons pas vraiment besoin, en fait. Une bonne partie de la population actuelle de notre île descendant de Pierre DANET, la COM en est un peu naturellement la représentante officielle de fait.

La Collectivité de Saint-Barthélemy ne pourrait-elle pas se rapprocher de la Commune de Missillac afin d’y faire installer, sur sa place centrale, une jolie plaque commémorative qui rappellerait que c’est là, qu’en 1723 naquît Pierre DANET, un Breton devenu habitant de Saint-Barthélemy aux îles de l’Amérique, et qu’il est à l’origine d’une longue lignée d’Antillais.

Ce petit coin de Loire-Atlantique n’est qu’à quelques encablures d’autres lieux de pèlerinages possibles pour les Saint-Barth qui voudraient remonter le temps et ressentir la terre de leur ancêtre. Il y a aussi Puceul, une trentaine de kilomètres à l’Est de Missillac et d’où arriva Jean QUERRARD vers 1785, et Couëron, plus au sud, sur la rive nord de la Loire, et d’où vint Joseph Simon TURBÉ vers 1798.

Ci-dessous quelques vues du domaine de la Bretesche que Pierre DANET a dû connaitre plus ou moins en l’état (le Château) même s’il a été remagné aprés la révolution.

Relais et Châteaux du Domaine de la Bretesche dans les anciennes dépendances du Château
vue du Château de la Bretesche


Catégories :DANET, Uncategorized

2 réponses

  1. Merci pour cet article au sujet de mon ancêtre Pierre Danet ; vous me faites signe si l’idée de la plaque commémorative de sa naissance sur la place de Missillac aboutit. Éventuellement je pourrai faire le déplacement pour le dévoilement de la plaque et pour représenter les descendants de Pierre.
    Mais avez-vous le document qui atteste de sa naissance à Missillac ? J’en étais restée à son baptême dans une paroisse de Nantes.

    J’aime

Répondre à DANET-HENSGEN Florise Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :