LES HABITANTS D’AVANT

J’ai lu un article très intéressant, http://www.ghcaraibe.org/docu/Granville%202000.pdf sur le site référence de la généalogie aux Antilles http://www.ghcaraibe.org, et qui traite du peuplement Normand de nos îles. L’article souligne le travail de l’abbé Le BER qui a dépouillé les actes des engagés chez les notaires du Pays de Caux, et dont les recherches ont été rassemblées en un fonds par Gabriel Debien, et déposées à la bibliothèque municipale de Rouen.

Les auteurs de l’article, Philippe et Bernadette Rossignol, ont pu étudier ces documents et constituer une liste de 1923 engagés de Dieppe à savoir, leur origine et leur destination, entre 1654 et 1686. Ils indiquent 165 « alloués » à destination de la Guadeloupe, dont 5 pour Saint-Barthélemy …

Madame Rossignol a bien voulu m’envoyer et partager le relevé de ces alloués Normands que je vous livre ci-dessous :

Le 25 mars 1661 Jean GABET, de Vitefleur, et Etienne CARPENTIER, de Tortes, s’allouent à René RICHAUDEAU, de l’île Saint Barthélemy, représenté par Anne HOMAIS, femme d’Adrien LESCUIER, bourgeois de Dieppe,

23 janvier 1662 Jean STYNE, de la paroisse de (en blanc) s’alloue à Jacques FONTAINE, habitant de l’île Saint Barthélemy, représenté par Anne HOMAIS, femme d’Adrien LESCUIER, bourgeois de Dieppe,

24 janvier 1662 Charles GUILLEBERT, de Rouen (St Vivien), s’alloue à Jacques BRÉANT, de l’île Saint Barthélemy, représenté par Anne HOMAIS, femme d’Adrien LESCUIER, bourgeois de Dieppe

D’autres s’engagent auprès de Jean BERTREN et d’Esther LERATTE (ou LA ROTTE) (époux) le 25 janvier 1662, mais les noms ne sont pas disponibles pour l’instant.

Je n’ai pu retrouver trace que de quelques uns de ces noms, sans savoir s’ils ne sont que des homonymes, ou s’ils sont liés d’une manière ou d’une autre à nos engagés de Dieppe.

RICHAUDEAU                                  Mathurin, Saint-Christophe, 1671, 1690

HOMET (HOMAIS ?)                       Guillaume, Saint-Christophe, 1671, 1681 et 1690

FONTAINE                            Pierre et Gilles, deux créoles, Saint-Christophe, 1681

GUILBERT (GUILLEBERT ?)          Jacques, Saint-Christophe, 1681

« GABET, CARPENTIER, RICHAUDEAU, STYNE, FONTAINE, GUILLEBERT, BRÉANT, BERTREN, LERATTE ou LAROTTE »

En dehors de Jacques GENTE, qui dirigea la première tentative d’installation sur notre île en 1648, cette liste est, jusque à preuve du contraire, la liste de noms la plus ancienne connue, mentionnant certains des tout premiers habitants de Saint-Barthélemy. Aucun de ces noms ne figure cependant sur les Rolles de 1681 ou 1690. Aucun de ces noms ne nous était parvenu, aucun de ces noms n’apparait nul part dans les documents que nous avons, ces habitants font pourtant partie de la deuxième vague des colons de Saint-Barthelemy, celle qui commence en 1659.

Que sont-ils devenus, ces habitants ? Nous n’aurons sans doute jamais la réponse, mais au moins nous savons maintenant qu’ils ont existé et qu’ils ont fait partie des premiers bâtisseurs de notre île.

… Et mon sang n’a fait qu’un tour !

Un peu comme dans une nouvelle de Richard Brautigan, Tokyo-Montana Express par exemple, ou pourquoi pas, afin de rester dans le cadre de ce blog, un genre de « Dieppe-Saint-Barth Express » … une liste qui, avec insolence, revendique superbement son statut de ne servir à rien d’autre que d’être là pour la beauté d’exister, un genre de liste poétique ! Car ce n’est pas n’importe quelle liste, non ! C’est une liste qui transporte (lire : trans-porte) ; qui propulse violement trois-cent-soixante ans en arrière en un simple clignement des yeux, pensez donc, les oubliés de la grande cosmogonie, vestiges sortis de vieux documents poussiéreux du tabellionage de Dieppe en Normandie.

L’apparition furtive de vieux fantômes du temps d’avant, rien que ça !



Catégories :COLONISATION

3 réponses

  1. Philippe Rossignol (†28 mai 2019) chevalier des Arts et des Lettres, fondateur il y a 30 ans de Généalogie et histoire de la Caraïbe dont il était toujours président, avait développé en 1996 le premier site français de généalogie sur Internet : http://www.ghcaraibe.org
    Le nom Rossignol est d’ailleurs indissociable de l’histoire de l’association,qu’il s’agisse de Philippe ou de son épouse Bernadette. Le couple s’était imposé depuis trois décennies comme les incontournables historiens des populations des Antilles et de la Guyane.

    https://www.rfgenealogie.com/infos/hommage-a-philippe-rossignol

    Thierry

    Aimé par 2 personnes

  2. Etes-vous inéressé par ce genre de doc ?

    Fahlberg (S.).- Bemerkungen über den Orkan auf der Insel St. Barthelemy im Jahr 1792 und über das Verhalten des Barometers und der Electricität dabey. (mit Tabellen) [Remarques sur l’ouragan sur l’île St. Barthélemy en 1792 et sur le comportement du baromètre et de l’électricité à cette occasion (avec tableaux), Magazin für das Neueste aus der Physik und Naturgeschichte, Bd. 11 (1798), 4, S.74-86

    Anonyme.- Notice statistique de la Martinique, Journal des travaux de la Société française de statistique universelle, 3e vol., 3e année (8° vol. de la collection), 1838, col. 65
    Anonyme.- Notice statistique de la Guadeloupe et de ses dépendances, ibid., col. 129
    Lavallée (F.).- Statistique générale de l’île de Cuba, ibid., 6e vol., 3e série (11e vol. de la collection), 1841, col. 386
    Aymar-Bression.- Île suédoise de Saint-Barthélemy, ibid., vol. XV, année 1844 et 1845, col. 237

    Pierre Baudrier
    pas évident de trouver où vous écrire ! avez-vous un e-mail ? pierre.baudrier@neuf.fr

    J’aime

  3. Jérome,
    Le ghcaraibe est effectivement un trésor d’information sur la Caraïbe et sa généalogie.

    En faisant un peu d’histoire sur Saint Barthelémy

    1648 , M. De Poincy résolut d’ habiter l’lsle de Saint Barthélemy. décide d’envoyer Jacques Gente avec 45 à
    50 François venus de St Christophe. ( RP. JB Dutertre Histoire Général des Antilles 1667 page 416 )
    1653 : La colonie compte 165 blancs et 50 esclaves
    1656 : Massacre par les Caraïbe , et la colonie abandonne l’ile.
    1659 : M.De Poincy renvoya 30 hommes
    1664 : La colonie compte une centaines de personne.
    Peut-on déduire que ces alloués Normands fond parti de cette 2ème vague à partir de 1659.
    Richaudeau ,Fontaine, Bréant, Bertren ,Leratte 1659>>1661
    Gabet, Styne, Guillebert à partir de 1661

    Ces premiers François arrivés en 1648 , ont -ils donné leur nom à nos quartiers ci dessous??
    Flamants – Colombier – Gascon – Corossol- Andrieu- Merlet – Caille(t) – LeRoy – et l’Ilet Bonhomme.
    Noms, que l’on retrouve dans les recensements des Iles de St Christophe, Martinique , St Lucie,
    St Vincent Ste Croix, (fin 1600/début 1700).

    Merci Jérome pour ce partage enrichissant

    Christian

    Aimé par 1 personne

Répondre à Christian Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :