Demandes de passeports en 1851

Saint-Barthélemy, 1851

A cette époque, l’île est pauvre, et pour de nombreux habitants, pour nourrir sa famille, ou survivre simplement, il faut aller travailler à Saint-Christophe, Trinidad, Puerto Rico ou Saint-Thomas.

Les marins, comme les travailleurs expatriés d’un temps, ou les émigrants définitifs, doivent, pour pouvoir s’embarquer, justifier d’un passeport délivré par les autorités. Ce passeport a un coût et il semble que les plus modestes ne puissent pas le payer. Il semble aussi qu’il faut avoir une caution par rapport aux dettes qu’on pourrait découvrir après le départ.

Ci-dessous le cas de quatre habitants qui doivent aller chercher du travail ailleurs, et qui, n’ayant pas les moyens de payer le passeport, ont demandé à une personnalité respectable de leur quartier un certificat, voir, une caution.

Jean Joseph « Jean Jean » DANIEL est un habitant du Corossol où il est né le 24 juin 1820. Il est le fils de Jean DANIEL né à Sainte-Croix et de Marie Catherine LAPLACE née au Corossol. Jean Jean DANIEL épouse Brigitte CERGE le 11 mai 1836 (Mariage civil) à Gustavia. Brigitte est née au Colombier le 22 octobre 1813, fille de Victor CERGE et de Brigitte MAGRAS.

Jean Jean DANIEL et Brigitte CERGE auront 9 enfants et une très grande descendance. Le patronyme DANIEL, à Saint-Barthélemy, est originaire de Sainte-Croix (arrivé par le père de Jean Jean). On ne trouvait des DANIEL qu’au Corossol puis à Gustavia et Saint-Thomas.

« Je Soussigné Jean Joseph MAGRAS « fils« , déclare et reconnais que le sieur Jean DANIEL est un pauvre père de famille, sans argent et obligé de travailler bien fort chaque jour pour gagner la vie de sa famille 

            En foi de quoi j’ai signé

            St Barthelemy le 14 mai 1851 »

FSB 263

Jean Joseph MAGRAS « fils », signataire de ce certificat est originaire du quartier de Colombier où il est né le 29 avril 1830, fils de Jean Joseph MAGRAS (Capitaine de la partie Sous le Vent) et de Marie Magdelaine « Joséphine » ou « Delphine » DANET. Jean Joseph « fils » est marié avec Anne Louise GRÉAUX native du Corossol.

FSB 263

« Je Soussigné Timothée QUESTEL en place de représentant du quartier Corossol, déclare et certifie que Monsieur Jean DANIEL n’a pas la facilitée d’avoir un passeport qu’à la faveur d’un certificat

Corossol, 22 mai 1851, île Saint-Barthélemy

Marque ordinaire  – Timothée QUESTEL »

Le signataire de ce certificat est Timothée QUESTEL « père » dit « Bruno », natif de la Grande Saline, marié avec Marie Rose Marthe LÉDÉE, native du Corossol. Timothée QUESTEL est le représentant du Corossol, mais il ne sait pas écrire.

Dans le certificat ci-dessous, je ne sais pas identifier de qui il est question, ne connaissant pas de « Jean Jean » MAYER. Peut-être Jean Simon MAYER époux de Rosalie ESPANET et qui habite au Public ?

Saint Barthelemy le 13 septembre 1851,

« Moi, Timothée QUESTEL représentant du quartier Corossol, je certifie que le sieur JeanJean MAYER n’a pas la faculté d’avoir un passeport qu’à la faveur d’un certificat

                        Timothée QUESTEL, ci-faisant pour son père »

FSB 263

Timothée QUESTEL « fils » dit « Emile », n’a que 16 ans lorsqu’il écrit ce certificat pour le compte de son père. Il épousera Emelie TURBÉ en 1854

Le troisième document est une caution apportée par François DÉRAVIN à un Alexis GRÉAUX qui doit se rendre à Trinidad. Je ne sais pas identifier cet Alexis GRÉAUX en ayant huit à cette époque qui pourraient faire l’affaire. Peut-être une petite piste : Jean Joseph MEISSONNIER qui a quitté Saint-Barthélemy pour Trinidad. En effet, sa fille Adelaïde épouse un Alexis GRÉAUX de l’anse des Cayes en juillet 1852. Est-ce qu’Alexis y serait allé pour demander la main de sa fille ?

Dans ce dernier document daté du 1er octobre 1851, impossible d’identifier qui que ce soit, mais la lecture suffit à se donner une idée de la situation dans l’île pour certains des habitants «  que Mr Jean Louis BAINE se trouve dans une disposition misérable, n’a pas la facilité d’avoir un passeport, qu’à la faveur d’une certification de représentant » Pierre LÉDÉE est représentant du quartier, mais on ne sait pas lequel, et Joseph LÉDÉE, caution.

FSB 263


Catégories :daniel, DERAVIN, ledee, Mayer, PASSEPORT, Uncategorized

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :