Dénombrement de la Campagne en 1866

FSB 293 – entête du dénombrement de 1866 pour la partie du Vent

Entre le 19 et le 21 juillet 1866, on procède au dénombrement de la population de la campagne, divisée en « Au Vent » et « Sous le Vent ». Ces deux parties sont elles-mêmes divisées en « cantons » comme suit :

On remarquera plusieurs choses : Saint-Jean est de fait divisée en 3 parties, la partie Est (allant en gros jusqu’au stade de sport) étant rattachée « Au Vent », et la partie Ouest (la plaine de l’aéroport jusqu’aux confins de l’Anse des Cailles) quant à elle, à la partie « Sous le Vent » (je détermine grossièrement cette limite par rapport aux habitants y vivant que j’ai localisé avec d’autres documents).

Il y a aussi une partie  » Quartier du Roi », qui ne correspond en rien à la localisation actuelle. En effet, le « Quartier du Roi » dans ce dénombrement ( et dans ceux de la même période) correspond au quartier actuel de Lurin.

On remarque aussi deux quartiers de « Sous le Vent » qui ne sont plus que des lieux-dits : Le Platon (entre Publique et Corossol et en remontant vers Colombier) et L’Andrieux (en gros toute la partie entre Corossol et Colombier, là où se trouve l’église de Colombier).

Comme pour Gustavia, les habitants sont indiqués par « Cantons », avec le nom du propriétaire si l’occupant n’est que locataire, nom, prénom, tranche d’âge, âge réél, lieu de naissance, religion et occupation.

Comme pour Gustavia, on voit la prédominance des femmes dans la population (environ 55%). Par contre, alors que les femmes représentent 85 % des personnes âgées de Gustavia, il y a égalité à la campagne.

On observe, comme attendu, que 99,5 % de la population de la campagne est Catholique (contre 56% à Gustavia). Je n’ai pas pu retrouver l’habitant de religion Anglicane, mais les six méthodistes habitent l’Anse des Lézards (sur des terres appartenants à Richard Burton DINZEY) et sont originaires d’Anguilla pour quatre d’entre eux, les deux autres nés à Saint-Barth. Le Protestant est un enfant de dix ans originaire de Nevis et habitant le quartier de Publique.

On compte 3000 habitants dans toute l’île, et les 2/3 sont établis à la campagne.

FSB 293 – bas de la dernière page du dénombrement de 1866 pour la Campagne
FSB 293 – page d’entête du dénombrement de la Campagne en 1866


Catégories :1866, CAMPAGNE, DENOMBREMENT, GUSTAVIA, POPULATION, Uncategorized

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :