Martin BORNICHE, un Champenois aux Antilles

Le 11 Mai 1711, à Basse-Terre en Guadeloupe, le Sieur Martin BORNICHE épouse selon les rites de l’Eglise Catholique la demoiselle Marie PIMONT.

Cela fait 7 ans qu’ils sont mariés « civilement » faute de missionnaire et de prêtre sur l’île de Saint-Martin d’où ils semblent arriver.

Martin BORNICHE est le fils de Médard BORNICHE et de  Anne de VAUGERMÉ. Le mariage dit qu’il est natif de Champagne, paroisse St-Crépin, mais pas de nom de ville. J’ai dû batailler un peu pour retrouver son baptême.

Il est né à Château-Thierry en Champagne, paroisse St-Crépin, le 07 Septembre 1677 et baptisé le lendemain. Il porte le prénom de son parrain. D’après le baptême de sa sœur Anne, en 1673, on sait que son père est Maître Menuisier. Ses parents se sont mariés dans la même ville en 1671 mais il n’y a aucune précision quant à leur origine.

Donc, notre Martin BORNICHE est arrivé aux Antilles depuis au moins avant 1703. Directement à Saint-Martin ou via Saint-Christophe ? Pour l’instant pas de précision, mais sans doutes est-il un de ces engagés qui a survécu aux 36 mois de travail dans une plantation. Beaucoup d’engagés quittent la France à peine âgés de 15, 16 ou 17 ans. On peut supposer qu’il est arrivé aux Antilles entre 1693 et 1702.

En tous cas, son épouse porte le nom d’une famille qu’on rencontre à Saint-Martin (le Commandant de cette île, Jean PIMONT, entre autres , qui épouse Elisabeth QUESTEL à Saint-Barthélemy en 1735).

Elle est créole de Guadeloupe, fille d’un Jean PIMONT et d’une Marie ORODIN?. Ils ont dû être évacués par les Anglais et, comme beaucoup de Saint-Barth à la même époque, se sont retrouvés en Guadeloupe.

BORNICHE mariage PIMONT 1711 Basse Terre

ANOM

Le couple a trois enfants connus (pour l’instant), dont deux nés sur l’île de Saint-Martin (incertitude pour le troisième) :

ARBRE PARENTS ENFANTS MARTIN BORNICHE

ARBRE ascendants et descendants de MARTIN BORNICHE en PDF

Marie Rose BORNICHE, vers 1722, qui épouse Jean Baptiste BOYAU le 26 novembre 1748 à Pointe Noire en Guadeloupe, mais dont je n’ai pas suivi la descendance plus loin.

Martin BORNICHE, vers 1712, qui épouse une Marie Renée ou Marie Etienne JACQUES le 11 février 1741 à Saint-Barthélemy. ( JACQUES ainsi que le nom de famille de sa mère, MUSSEMENT semblent être des noms de familles parmi ceux des premiers habitants de Saint-Martin).

Le couple BORNICHE / JACQUES aura plusieurs enfants. Dans un premier temps, sur Saint-Martin, puis, sans doutes à la suite d’un énième déménagement forcé, à Pointe-Noire en Guadeloupe.

Leurs trois enfants font souche en Guadeloupe

Mais celui qui nous intéresse le plus à Saint-Barth, en tous cas pour l’instant, c’est Jean-Baptiste BORNICHE.

Le couple Jean-Baptiste BORNICHE et Catherine CULET dite VITTET a toute une ribambelle de filles (7) dont au moins deux semblent naitre à Saint-Eustache, et au moins un garçon, Jean « John » Etienne BORNICHE qui, à l’époque Suédoise, fera un procès pour prouver sa peau blanche, car on l’accusait d’être un homme de couleur. Ci-dessous compte rendu dans le Report of Saint-Bartholomew le 04 Mai 1804 qui le « blanchit » ainsi que tout ceux issus de ses parents.

BORNICHE Jean Etienne jugement 1804

Trois d’entres elles épousent un LÉDÉE, deux,  un BERNIER et une, un LAPLACE.

ARBRE JEAN BAPTISTE BORNICHE

ARBRE descendance de Jean Baptiste BORNICHE en pdf

Il reste à connecter plusieurs branches, comme par exemple :

Florence BORNICHE qui épouse Etienne FROMANT à Saint-Eustache en 1779,

Florence BORNICHE qui est la mère d’un Antoine GIRAUD en 1775,

Rose BORNICHE qui semble être en couple avec un Sébastien GIRAUD,

Delphine BORNICHE avec Jean Pierre DUZANT dont la fille Victorine DUZANT aura plusieurs enfants dont une descendance fort nombreuse avec Jean Jacques dit GREAUX, mulâtre libre.

Plusieurs Elizabeth BORNICHE aussi,

Le patronyme BORNICHE fait partie de ces noms de familles perdus au fil du temps dans l’histoire de Saint-Barthélemy, et même s’il manque encore des actes pour compléter certaines généalogies, le sang de Martin BORNICHE coule toujours dans les veines de Saint-Barths d’aujourd’hui !

 

en collaboration avec Arlette MAGRAS

 



Catégories :Uncategorized

Tags:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :